« Les besoins fondamentaux de l’enfant, activateurs du Travail Thérapeutique de Réseau »

Aujourd’hui la Protection de l’Enfance se centre sur les besoins de l’enfant comme porte d’entrée.
Chez les enfants qui ont vécu des maltraitances et des négligences précoces, et qui ont développé un trouble sévère de l’attachement, la construction d’une sécurité interne nécessaire à l’harmonie du développement est entravée, fragilisée.
Nous savons aussi que ces enfants développent des comportements et des modalités relationnelles complexes pour les adultes qui les accompagnent.
Ces enfants sont très sensibles et vulnérables, ils n’ont pas les moyens psychiques pour traiter les émotions et risquent donc, plus que les autres enfants, de subir de nouveaux traumatismes : rejets, multiplication des ruptures…
Pour retrouver de la sécurité, pour s’apaiser, au-delà des aides, du soin, de l’accompagnement pédagogique, l’enfant a besoin d’un environnement stable, permanent et disponible, qui reste empathique, le réconforte et le sécurise.
Pour répondre à ce « méta besoin de sécurité », il est essentiel de prendre soin de l’ensemble des personnes qui interviennent auprès de l’enfant et de sa famille, d’accompagner les attaques du lien dans une posture suffisamment contenante, faire en sorte que, par exemple, les changements nécessaires ne soient pas des ruptures violentes isomorphes des agirs d’un adolescent.

Journée d’étude et de réflexion organisée par l’Association Trampoline 19, avec Mme Eliane Corbet et le Dr Jean Marie Lemaire
et le soutien des PEP 19, de MSA Services Limousin, de l’ASEAC et de la CNAPE LPC
Brive, mercredi 17 novembre 2021 de 9h à 17h

renseignements : associationtrampoline19@gmail.com – programme